#Tchad : 2 faux officiers de la police nationale arrêtés


Parmi les soixante-quatorze présumés malfrats (huit femmes), présentés à la presse, ce jeudi 14 octobre 2021, par la Police nationale, au commissariat central de N’Djaména, en présence du ministre de la Sécurité publique et de l’Immigration, M. Souleymane Adam Abakar, figurent deux hommes, « des civils » se présentant pour des vrais policiers.

Ils se sont même attribués des grades d’officiers tels que commissaire et capitaine.
Les deux utilisent une même plaque d’immatriculation pour leurs véhicules respectifs pour arnaquer la population en usant des faux titres des policiers. Ils détiennent des cartes de la Police nationale, des uniformes et les insignes des officiers qui leur permettent de circuler librement dans la ville.

Les faux policiers excellent dans la délivrance des documents officiels de voyage et autres actes.
Le faux commissaire reconnait avoir utilisé la fausse grade pour subvenir à ses besoins.


En outre, la Police nationale a saisi aussi une quantité importante de produits physcotrophes (tramol et haschich) et 61 armes toutes calibres confondues.

Le directeur général de la Police nationale, M. Ousman Bassi Lougma se félicite du travail abattu par les éléments de deux directions générale de la Police nationale et des Renseignement Généraux ayant permis de mettre la main sur les présumés malfrats.


Il estime que l’engagement de ses éléments dans l’exercice de leur mission quotidienne qui témoigne de la bonne compréhension de la nouvelle stratégie sécuritaire pour la ville de N’Djaména et le reste du territoire national.

M. Ousman Bassi Lougma exhorte les policiers à garder la même détermination pour relever tous les défis sécuritaires afin de mériter la confiance de la population.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *