Syndicat : Le SET menace-t-il de quitter la plateforme syndicale

Le secrétaire général du bureau exécutif national du Syndicat des Enseignants du Tchad (SET), M. Mbairiss Ngartoïdé Blaise dénonce par un communiqué de presse le non-respect de la promesse du gouvernement que toutes les revendications des enseignants du SET sera effective au plus tard fin décembre 2020.


Le SET se dit par ailleurs désabusé par la duperie répétitive du gouvernement, par conséquent il ne peut, dit-il continuer à subir ses tromperies.

Pour Mbairiss Ngartoïdé Blaise, seuls les reliquats de transports de 2016, ont été payés avec beaucoup d’omissions, le non-paiement de frais de transport de 2019 et les effets financiers des avancements, reversements, reclassements gelés ne sont pas rétablis ainsi que les cartes professionnelles qui ne sont pas disponibles.

À cela s’ajoutent dit-il, les coupures abusives par l’Inspection Générale d’Etat (IGE) des indemnités de craie et de documentation accordées aux agents d’encadrement du secteur de l’éducation (proviseurs, censeurs, directeurs des études, directeurs des écoles normales, conseillers pédagogiques par le décret 477 et les enseignants suspendus dont les salaires coupés ne sont pas rappelés.

Face à cette situation, le SET demande au gouvernement et à la plate-forme syndicale revendicative de prendre leurs responsabilités, dans le cas échéant, il sera dans l’obligation de prendre les mesures qui s’imposent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.