Société : Un projet pilote sur la promotion de la paix et le vivre ensemble

L’Alliance des Défenseurs des Droits Humains et de l’Environnement au Tchad (ADHET) a organisé ce mardi 20 octobre 2020, au centre Culturel Al-Mouna, une double cérémoie, notamment, le lancement du projet pilote de mise en place des districts provinciaux de la paix et la remise des attestations aux participants qui ont pris part à la formation tenue en septembre dernier au CEFOD sur le thème «Le leadership pacifique et enjeux du vivre ensemble harmonieux et sur la responsabilité de la jeunesse en tant que gardienne de la paix et vecteur d’une cohésion sociale forte ».


En présence de plusieurs personnalités et un parterre d’invités, le secrétaire général de l’ADHET Abba Daoud Nandjédé a expliqué que la mise en place de ce projet pilote consiste à responsabiliser une mission combien de fois noble et exaltante à ses ambassadeurs de la paix, de promouvoir et de maintenir la paix partout, en tout lieu et en toute circonstance. Car d’après lui, cette responsabilité ne s’exerce pas par la force physique ou au moyen matériel. Mais seul matériel qui puisse exister pour que dans le cadre du programme Nation, paix, développement et sécurité. Il a en outre, souligné que de façon programmatique et compte tenu de moyens limités, ce projet pilote sera procédé à N’Djamena dans trois arrondissements de la ville, notamment, dans e 7ème, 6ème et le 9ème arrondissement.
«Vous avez été outillés intensément sur la problématique de la paix, les implications ou enjeux du leadership pacifique, les notions de menace, risque et de sécurité dans la problématique de la paix, les conséquences des conflits ou crises politiques, le statut et rôle des acteurs de la paix, les méthodes de travail et stratégie d’approche des activistes de la paix pour un vivre ensemble harmonieux. Vous investirez les arrondissements concernés avec leurs quartiers, leurs carrés voire les ménages y résident pour promouvoir et maintenir la paix », a instruit Abba Daoud Nandjédé les récipiendaires.


Pour maintenir la paix chèrement acquise au Tchad, Abba Daoud NAndjédé demande au Maréchal du Tchad ; la création d’un ministère en charge de la promotion de la paix et de la cohabitation pacifique.
MSK. Lawandji

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.