Société : un clandoman torturé à mort au CSP13

Un jeune homme âgé d’environ 20 ans a été torturé à mort par les éléments du Commissariat de Sécurité Publique numéro 13 dans la nuit du lundi, 17 octobre 2022 au quartier Diguel dans le 8ème arrondissement de N’Djaména.

En effet, la victime Djamal, est clandoman de son état, a été arrêté, selon les parents au marché de bétails de Diguel Zafaye, conduit par la suite au poste de police avant de lui infliger des traitements inhumains et des sévices corporels.

Il n’a pas supporté les sévices, Djamal est décédé suite de ses tortures.

La police a déposé le corps de la victime dans un hôpital de la place et n’a donné aucune nouvelle à ses parents, qui étaient venus le mardi matin 18 octobre 2022, pour lui apporter le petit déjeuner.

Ainsi, les éléments du CSP13 police ont demandé au père de Djamal de laisser le petit déjeuner au poste et après ils vont lui remettre.

Peu de temps après, on leur annonce sa mort. Arrivés à l’hôpital, ses parents constatent que leur fils a des signes de tortures et des blessures au niveau de sa tête et un par tout sur son corps.

Furieux, ses amis conducteurs de motos-taxis, ont tenté d’attaquer le poste du CSP 13 aux environs de 16 heures, mais ils étaient dispersés par les éléments de la gendarmerie et GMIP venus en renfort à leurs collègues.

La tension est vive entre les clandomans et les jeunes qui veulent l’arrestation des présumés assassins de leurs amis.

Selon les explications des parents, un clandoman lui aurait vendu une moto et n’a pas fini d’honorer ses engagements avec le propriétaire de la moto.

Interrogé, le clandoman leur a avoué qu’il a vendu la moto au défunt.

À son tour, le défunt a vendu la même motocyclette à une autre personne. C’est ainsi que la police est venue l’arrêter.

Joint par la rédaction la police nationale n’a pas donnée suite à nos sollicitations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.