Société : L’APCD vole au secours de la population de Walia

Dans le cadre de ses activités humanitaires, l’Association la Plume pour la Culture et le Développement (APCD) a en collaboration avec la mairie du 9ème arrondissement et l’Association de Mototaxi, a aménagé ce lundi, 14 septembre 2020, la route reliant le quartier Walia foret, dont le tronçon a été coupé par les eaux de pluie.

Cette action citoyenne a vu la présence du maire de la commune du 9ème arrondissement, la représentante du maire du 7ème arrondissement ainsi que la population sortie massivement.
Le président de mototaxi de Walia Foret, Ehba Ernest s’est réjoui de cette action salvatrice et humanitaire entreprise par l’APCD et demande à d’autres ONG humanitaires à faire la même action afin que les victimes d’inondations puissent sortir de leur misère.

Le secrétaire général de l’APCD M. Aboubakar Abdallah Hassan, a rappelé que son organisation a mené ce même genre des actions humanitaires dans la ville de N’Djamena. D’après lui, la première phase a été commencée par la distribution des vivres le 3 septembre dernier dans la commune du 7ème arrondissement municipale de la ville de N’Djamena.
Au total 300 kits de vivres alimentaires distribués aux 300 ménages sinistrés des inondations dans la commune du 7ème arrondissement. Le chargé de suivi de marchés de l’APCD, M. Abdel-Salam Moustapha, a annoncé que son organisation reste toujours à coté des personnes vulnérables. C’est pourquoi, précise-t-il, ce petit geste que son ONG a entrepris permettra à la population vulnérable de sortir sans avoir un problème pour aller chercher de quoi à leur famille. En outre, il a annoncé qu’ils ont mobilisé 20 voyages de remblais et 1000 sacs vides, et trois (3) grands tuyaux de drainage d’eau pour l’aménagement cette rue. Il appelle donc les autres associations, les personnes de bonne volonté à venir en aide de sinistrés d’inondations.

Le maire de la commune du 9ème arrondissement a remercié infiniment l’APCD avant d’inviter d’autres associations d’emboiter les pas. Car, selon lui, venir en aide à une personne en danger est une action louable, salvatrice et humanitaire.
MSK. Lawandji

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.