Société : La ministre Amina Priscille condamne le meurtre de dame Halimé, égorgée par son mari près de Massakory

Le ministère de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’Enfance note, ce dernier temps, avec indignation une recrudescence des violences meurtrières à l’égard des femmes au sein de nos communautés. Dans son point de presse de ce lundi 27 septembre 2021, la ministre Amina Priscille Longoh note, curieusement, que les auteurs de ces meurtres sont des partenaires conjugaux.

« Ces violences  d’un autre âge sont contraires à nos valeurs et mutilent à vie, tuent des nombreuses jeunes filles et femmes, qui sont pourtant, celles qui donnent la vie et prennent soins de la famille. Le dernier cas a eu lieu à Massakory, dans la province de Hadjer Lamis où un homme a égorgé sa femme, la nommée Halimé Hassan, âgée de 18 ans. Un tel acte de cruauté ne saurait laisser indifférent le ministère de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’Enfance », indique-t-elle.

C’est pourquoi,  la ministre condamne, avec fermeté, cet assassinat et demande l’application de la loi dans toute sa rigueur à l’encontre de l’auteur,  conformément, aux dispositions du code pénal.

« Je voudrais, également, par cette occasion, lancer un vibrant appel à toutes les composantes de la société afin que soient multipliées des actions de sensibilisation pour mettre un terme à ce phénomène. J’invite les acteurs de l’appareil judiciaire, les chefs traditionnels et coutumiers de veiller à l’application stricte des textes en vigueur pour mettre fin aux violences faites aux femmes et aux filles », insiste Mme Amina Priscille Longoh.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.