Sécurité alimentaire : Vers la mise en place d’une politique nationale de stockage

L’Office National de Sécurité Alimentaire(ONASA), organise depuis ce mercredi 16 décembre 2020 au Novotel de N’Djaména avec l’appui de l’Union Européenne un atelier national de cadrage pour l’élaboration de la stratégie nationale de stockage de sécurité alimentaire.


La rencontre voit la présence de différents acteurs impliqués dans les questions de stockage et le lancement du processus d’élaboration de la stratégie nationale de stockage de sécurité par l’ensemble des acteurs. L’objectif est de doter le Tchad d’une politique nationale de stockage ainsi que des instruments de gouvernance pour une sécurité alimentaire et nutritionnelle durable validée par les instances techniques du pays.
Cette politique nationale doit être alignée sur la stratégie régionale de stockage de sécurité alimentaire adoptée par les Etats membres de la CEDEAO. L’atelier permettra de fonder un processus participatif pour aboutir à une appropriation de la stratégie qui sera élaborée par l’ensemble des acteurs en définissant les grandes orientations de la stratégie nationale de sécurité alimentaire au Tchad.


Le directeur général de l’ONASA, M. Asseïd Gamar Assileck rappelle que les crises requérantes causées par les aléas climatiques ont obligé le pays du sud à se regrouper un instrument appelé stock de sécurité alimentaire. Selon lui, à l’issue de cet atelier les participants vont faire un état de lieu de la situation d’existence de la stratégie nationale de stockage alimentaire au Tchad à savoir la situation alimentaire et nutritionnelle, le système de production agro-sylvo-pastoraux et aquatique.


Tout en faisant l’historique de l’ONASA qui est créée en 2001, M. Allareke Arthomas directeur général technique de la production et de la formation au ministére de l’agriculture rappelle que la mission de l’ONASA est de constituer de stock alimentaire pour intervenir en cas d’urgence ou des nécessités en faveur des populations vulnérables. Il s’est dit convaincu que les échanges qui sortiront de cet atelier permettront de sortir des document fibales qui pourront appuyé l’ONASA dans la mise en place des stocks nationaux de sécurité alimentaire.


Le chef de la division des opérations techniques de l’Agence Régionale pour l’Agriculture et l’Alimentation de la CEDEAO, Dr. Bilgo Ablassé informe qu’au delà du stockage alimentaire son organisation financière avec l’appui de la coopération Suisse dans le cadre du projet d’appui au développement des fermes d’embouche bovine-ovine au Tchad porté par une association des éleveurs nomades du Tchad dans trois provinces N’Djaména, Batha, Guéra d’un coût de plus de 150 millions de francs CFA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.