Saleh Kebzabo : « Si Déby veut organiser un forum, il doit s’ouvrir à la vraie opposition »

« Un forum national inclusif doit prendre des mesures pour assainir la justice et l’Administration pour en faire des instruments de paix, de développement, d’équité et de justice sociale », a déclaré, ce samedi 3 octobre 2020, Saleh Kebzabo, président de l’UNDR, lors de la rentrée politique de son parti, tenue à son siège.


Selon lui, un Forum national devra tout simplement mettre en oeuvre des mécanismes institutionnels pour des élections transparentes, sincères et inclusives. « Si Déby et les militants du MPS aiment vraiment leur pays, ils devront souscrire à toutes ces exigences somme toute mineures. Si tel n’est pas le cas, j’ai peur pour l’avenir du Tchad qui risque d’entrer dans un cycle infernal de contestation et de violences post-électorales », souligne-t-il.


D’après Kebzabo dans un vrai forum inclusif pour entreprendre des réformes politiques, économiques et sociales profondes à la hauteur des enjeux, asseyons-nous ensemble pour ausculter une armée nationale mal gérée à l’intérieur et à l’extérieur pour, très rapidement, à la faveur de réformes essentielles, la remodeler en vue d’une armée véritablement nationale et disciplinée, bien équipée et moderne, où les fondamentaux d’une armée apte à défendre notre souveraineté seront mis en place.
« La vocation de l’Armée Nationale Tchadienne ne sera plus d’être au service d’un homme, d’une famille ou d’un clan, mais elle devra être un véritable creuset national ». Tout en ajoutant que « J’entends dire qu’un comité est mis en place par décret pour préparer un nouveau Forum. De quel forum s’agit-il ? Aucun Tchadien qui aime son pays, aucun citoyen responsable et aucun homme politique crédible n’ira à cette foire de cancres. Si Déby veut organiser un véritable Forum pour sauver le pays, il doit souvrir à la vraie opposition pour s’asseoir et en discuter sérieusement ».


Pour ce qui nous concerne son parti l’UNDR, il en tiré les leçons de leur participation aux différentes consultations électorales depuis 1996, « nous disons à Déby que trop c’est trop ! Les prochaines élections de 2021 seront transparentes ou bien n’auront pas lieu ».
M. Saleh Kebzabo lance une fois de plus un appel à l’opposition pour l’inciter à l’unité d’action. « Plus que jamais, chers camarades, nous avons besoin de nous unir, de nous mettre ensemble, de nous rassembler, d’unir nos forces, nos capacités et nos expériences, d’unir surtout nos intelligences pour faire front à notre adversaire commun spécialisé dans la fraude électorale. C’est à ce prix et à ce prix seulement que nous créerons un rapport de force pour l’avènement d’une alternance démocratique tant attendue » souhait le président du parti de calebasse.


Pour participer aux prochaines élections, deux conditions doivent être remplies, la mise à plat de l’arsenal juridique injuste et l’unité de lopposition. L’UNDR s’y engagera alors de toutes ses forces. « L’opposition véritable et patriotique a toujours montré sa disponibilité à participer à de vraies assises inclusives. Le maréchalat, la CENI illégale et un CNDP taillé sur mesure avec des opposants soumis, sont une vaste fumisterie qui n’impressionne plus les Tchadiens. Sans oublier, évidemment, la Cour Suprême qui va gérer le contentieux électoral alors que sa soumission totale à Déby est une réalité intangible », a conclu, Saleh Kebzabo président de lUNDR.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.