Revendications : Les enseignants de N’Djaména maintiennent leur grève

Le syndicat des Enseignants du Tchad (SET), section provinciale de la commune de N’Djaména maintient sa grève jusqu’à la satisfaction de ses revendications.

Malgré l’appel fait de la plateforme syndicale revendicative à ses militants à la reprise de travail dès ce vendredi 30 octobre 2020 dans l’ensemble du territoire national et se félicite pour la réussite de la grève de trois jours.
Avec cette décision le SET section N’Djaména se désolidarise non seulement de la plateforme syndicale mais aussi du SET national pour le maintien de sa grève.


Tout en appelant ses militants d’être déterminés à défendre leurs intérêts et être mobilisés pour les prochaines actions, le porte-parole de la plateforme syndicale Barkar Michel rapporte que les émissaires qui ont rencontré le gouvernement le 27 octobre dernier ont fait un compte rendu détaillé sans nouvelle proposition de la part du gouvernement. C’est le statu quo poursuit-il sans aucune formelle de type fixation des dates de paiement de frais de transport n’a été donnée.
« Malgré l’insistance de nos émissaires le gouvernement a affiché un refus total à répondre à la moindre question » a déclaré, Barka Michel.


Quant au dégel des effets financiers des avancements et de reclassement, la note du ministre de la Fonction Publique permet désormais la circulation des dossiers. « Faut-il encore que les agents chargés le faisant dans un délai court, seuls les ministres des finances et de la Fonction publique peuvent faire de pression afin que leurs agents ne retardent pas l’execution de cette revendication », s’interroge, M. Barka Michel porte-parole de la plateforme syndicale revendicative.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.