Province : Une pré-rencontre d’assise transfrontalière des communautés Boudouma et Kanuri se tient à Bol

En prélude de la rencontre transfrontalière des communautés Boudouma et Kanuri vivent dans le bassin du Lac-Tchad qui se tiendra prochainement à N’Djaména, le Projet Voix de Paix en partenariat avec l’association Yedena AYDESEC a organisé une pré-rencontre ce dimanche 24 janvier 2021, à la maison de la Culture de Bol chef-lieu de la province du Lac.

Le chargé de Programme du Projet Voix de Paix de l’ONG Equal Access International Maï Moustapha Issa a précisé que le présent projet est implémenté par Equal Access International avec le fond de peuple amercain à travers l’USAID, Voix de Paix. Selon lui ce projet vise à réduire la vulnérabilité à l’extrémisme violent dans la zone d’intervention dudit projet. Il a annoncé que ce projet sera s’étale dans une période de cinq ans et intervient au Niger, Burkina Faso, Mali, Cameroun et au Tchad.

Depuis le 1er octobre 2020, le projet entre dans sa dernière année dans les différentes zones d’interventions. Ainsi, l’association Yedena AYDESEC occupe une place de choix vers la sortie de ce projet. Pour ce faire, les actions militaires peuvent être certes efficaces mais elles les seront davantage si elles sont couplées aux approches civiles, a laissé entendre le Chargé le Programme durant la présente cérémonie.

Pour le président de l’association Yedena AYDESEC, M. Ibrahim Mbomi Toua, il est de notre impératif d’apporter des éclaircissements pour changer la perception quant à une partie des couches sociales, dit-il, qui croit encore que les communautés Boudouma et Kanuri sont impliquées avec les activités néfastes. C’est pourquoi il a souligné que le combat que mène l’Association des cadres Yedena est plus que clair, c’est l’instauration de la paix pour favoriser le vivre ensemble pour un Tchad sans Boko Haram. Cette assise a-t-il rappelé, conduira à des recommandations et des resolutions qui serviront de base afin de discuter à la rencontre transfrontalière de N’Djaména.

Le Secrétaire général de la province du Lac, M. Yaya Ousmane Adoum a salué la rencontre qui, affirme-t-il, s’inscrit en droite ligne de la volonté manifeste des hautes autorités du pays, au rang duquel le Maréchal du Tchad Idriss Déby Itno l’artisan de la paix.

Il demande à tous les acteurs impliqués de conjuguer d’efforts afin de combattre la secte de Boko Haram.


Ahmat Mahamat Issa Wari, depuis Bol

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.