Province : Un atelier sur la mise en valeur des écosystèmes et biodiversité s’est tenu à Mongo

Outiller les membres du comité de suivi et de coordination des activités dans la gestion durable et concertée de l’écosystème et de la biodiversité, tel est l’objectif d’un atelier organisé par le programme Aires Protégés et Ecosystèmes Fragile ce samedi 6 février à Mongo, chef-lieu de la province du Guéra. Cet atelier est organisé à l’attention des membres du comité de suivi et de coordination des activités du dit programme sur le Programme Aires Protégées et Écosystème Fragile (APEF).

C’est le Secrétaire Général provincial Djerambeté Ndjigamyo
représentant le gouverneur qui a lancé les activités dudit atelier. D’après lui, cet atelier de renforcement de capacités des membres du comité dans ce domaine précis s’avère d’une nécessité absolue pour atteindre les objectifs fixés par le programme APEF.

M.Djerambeté Ndjigamyo a été appelé que le programme APEF a été
mis en place par l’arrêté No 093/MATCA/PGR/SG/2020 du 28 décembre 2020. Il vise à promouvoir la conservation durable et concertée de la faune sauvage, de la biodiversité, et du patrimoine du Tchad. Il est bénéfique à la population, d’où la création et conception des programmes Aires Protégées (AP) et Écosystèmes Fragiles (EF), a indiqué le secrétaire général de la province du Guéra.

Djerambeté Ndjigamyo d’ajouter que pratiquement, le programme APEF mène ses activités à travers l’antenne provinciale et le comité provincial de suivi et de coordination (CPSC) qui a pour principal mission de suivre les activités spécifiques du programme mises en œuvre par les consortiums d’ONG au niveau du Grand Écosystème Fonctionnel du Zakouma (GEFZ).

Selon l’assistant technique du programme APEF, l’instauration d’une approche de conservation et d’utilisation durable dans le GEFZ se heurte à des obstacles majeurs.

Teyane Bertrand, Mongo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.