Province : A Sarh, le projet ACCEPT restitue ses activités aux parties prenantes

Le projet Adapter l’accès aux ressources agro-pastorales dans un contexte de mobilité et de Changement Climatique pour l’Elevage Pastoral au Tchad (ACCEPT) a organisé ce mercredi, 17 mars 2021, à l’université de Sarh un atelier de restitution des résultats de leurs activités.

Il s’agit des résultats du diagnostic agro-pastoral dans les quatre sites d’intervention dudit projet, notamment dans les départements de Biltine, Kalait, de lac fitri, d’Abtouyour, Mandelia, les départements du Barh-Koh et du Mandoul.

Cette restitution viseà recueillir les perceptions et approfondir la discussion avec les parties prenantes, réviser les rapports de diagnostic sur la base du contenu de cette séance.

Le représentant du délégué de l’élevage GuergombayeTadjinante, par ailleurs, secrétaire exécutif de la plateforme pastorale du Tchad Ahmed Mohamed Nadif a énuméré que les différentes phases de concertations ayant permis d’alimenter les objectifs du projet. C’est ainsi qu’il est temps de revenir évaluer ensemble s’ils sont fidèles ou non et apporter d’autres amendements. Il invite les parties prenantes à apporter leurs contributions.

Ouvrant les travaux de l’atelier, le secrétaire général du département du Barh-Koh Madi Nayalta a affirmé que l’existence du projet ACCEPT constitue une stratégie pour l’adaptation à l’agropastoralisme et aux défis climatiques. Pour ce faire, il demande la participation active de participants aux débats afin que le rapport du diagnostic soit mis à jour et finalisé.

Il faut noter que la mise en œuvre des activités prévues de ce projet ACCEPT pour une durée de ans, est financé à hauteur de trois millions d’euros par le Tchad et l’Union Européenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.