Politique : Un cadre de concentration des 103 partis politiques soutient la transition

Plus de 103 partis politiques issus de 10 regroupements des partis politiques d’Alternance 21, notamment du CCPPOD, la gauche radicale, Alliance Victoire, la Droite Radicale, Les Verts et Sociaux-démocrates pour le Changement, CODAC, le Gap, APUR, Nouvel Horizon ont lancé ce jeudi 3 février 2022, au palais du 15 janvier de N’Djaména un cadre de concentration des partis politiques.

La cérémonie a eu lieu en présence des présidents et des secrétaires généraux des partis politiques signataires dudit cadre.

En effet, la mise en place du CCPP a pour objectif de promouvoir et faciliter la concertation entre les partis politiques de tous bords et de privilégier le consensus sur les questions publiques, économiques et sociales de l’heure. Assurer une représentativité et une participation effective des partis politiques au dialogue national inclusif, défendre les intérêts ainsi que les prérogatives politiques des partis. En outre, de veiller à la mise en œuvre des résolutions et recommandations issues du dialogue, pour l’intérêt national, le cadre peut se concerter avec les acteurs non politiques de l’intérieur et de l’extérieur.

Au nom des femmes et des jeunes, les présidents des partis politiques plaident auprès du gouvernement afin d’améliorer les conditions de vies de cette couche de la population, en augmentant le nombre de place d’intégration des jeunes à la fonction.

Docteur Ahmed Djidda dans son message aux partis politiques leur demande de jouer leur partition, affirme-t-il, surtout le Tchad traverse une page importante de son histoire et d’affronter les nouveaux enjeux avant et après le dialogue par la mise en place des textes qui pouvant régir le fonctionnement du pays.

Le coordinateur du CCPP Dr. Baba Ahmat Baba

Le coordinateur du cadre de concertation des partis politiques, docteur Baba Ahmat Baba déclare qu’avec la dissolution du cadre national de dialogue politique, les partis politiques n’ont plus un cadre au sein duquel ils peuvent se concerter, discuter et échanger sur les questions importantes de la nation. Il situe que, le cadre de concertation des partis politiques est non pas un regroupement mais un organe et une institution politique au sein de laquelle les partis politiques peuvent s’y retrouvés, dans cette optique, le CCPP s’engage à accompagner les institutions de la transition, le CMT, le CNT et le gouvernement pour la réussite de ces différentes phases.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *