Maréchal Idriss Déby : «Entretenir la culture du communautarisme est un danger »

Le président de la République, Maréchal du Tchad, Idriss Déby Itno appelle les tchadiens à cimenter la paix et l’unité nationale à l’occasion de la prière de la fête de Tabaski à la grande mosquée roi Fayçal de N’Djaména
Le maréchal du Tchad a constaté que, ce dernier temps, il y a des individus qui veulent déchirer le tissu social en utilisant les réseaux sociaux.

Il se dit étonné que, parmi ces gens, il y a des jeunes qui ont leur avenir devant eux. « Entretenir la culture du communautarisme est un danger qui guette notre pays », avertit le président Déby tout en insistant quon soit « musulman, chrétien ou des gens qui sont sans religion, l’avenir de ce pays se jouera dans la l’unité nationale, dans la paix et la stabilité. Ce sont des valeurs qui sont chères que les tchadiens doivent absorber, garder jalousement dans la situation actuelle et cimenter lunité nationale », a souligné, le président de la République.
Le maréchal du Tchad regrette la manière avec laquelle les gens communiquent via les réseaux sociaux notamment, WhatsApp. Ces outils, dit-il, ne sont pas créés pour sinsulter, pour cultiver la déchirure ou pour critiquer des ethnies ou la culture du communautarisme.
Concernant, la pandémie de la COVID-19, le chef de l’Etat a demandé aux tchadiens d’apprendre à vivre avec tout en respectant les mesures barrières et le port de masque car dit-il le Coronavirus n’a pas de médicament ni de vaccin. « Mon souhait que le virus disparaisse de notre pays, en sachant avec une conscience profonde de la menace que constitue la COVID-19 », a déclaré Idriss Déby Itno.
Pour sa part, le Moufti du Tchad, Cheikh Ahmat Annour Mahamat AlHilou dans son sermon a insisté sur le vivre ensemble et la COVID-19. Il interpelle les musulmans d’utiliser rationnellement les réseaux sociaux
Il demande aux gens de ne pas se serrer la main, d’utiliser les masques dans leurs diverses activités pour ne pas se transmettre le virus, il faut mieux prévenir que guérir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.