JUSTICE : Des Magistrats sous des poursuites disciplinaires

Le président du Syndicat des Magistrats du Tchad (SMT), M. Moussa Wade Djibrine dénonce par un communiqué de presse, ce jeudi 30 juillet 2020, le dysfonctionnement au sein de l’appareil judiciaire en matière de poursuites disciplinaires contre une catégorie des magistrats « créant un climat de suspicion généralisée au sein du corps magistrats ».


Tout en apportant son soutien à la poursuite disciplinaire contre des magistrats indélicats, le président du SMT, fustige cependant le caractère sélectif des poursuites car dit-il certains magistrats ayant commis des faits extrêmement graves, dénoncés, sont précieusement protégés par l’autorité de poursuite parce qu’appartiennent à son syndicat. « Alors que ceux étiquetés SMT sont systématiquement traqués et traduits devant le Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM) parce que n’ayant aucune protection », a déclaré, le magistrat M. Moussa Wade Djibrine.


Pour le SMT, ces pratiques discriminatoires ôtent aux poursuites et sanctions encourues tout caractère objectif et sérieux, une persécution contre une catégorie des magistrats et enlevant à la magistrature toute son âme.


Le président du Syndicat des Magistrats du Tchad, M. Moussa Wade Djibrine appelle à l’intervention personnelle du chef de l’Etat, président du CSM afin que l’impunité entretenue au sein du corps des magistratures cesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.