Formation : L’UAMI remet à 175 étudiants leurs diplômes

175 étudiants dont 57 filles de la deuxième promotion de l’Université Africaine de Management et de l’Innovation (UAMI) ont reçu ce samedi 14 novembre 2020 à la Maison de la Femme de N’Djaména leurs diplômes de fin de formation du cycle licence dans diverses filières.


Une cérémonie placée sous le thème « Promotion de l’Entreprenariat Féminin », mettant ainsi à l’honneur les femmes ayant réussies dans l’entreprenariat afin d’encourager et d’inciter les jeunes diplômés à se lancer dans l’entreprenariat privé au lieu d’attendre l’intégration à la fonction publique. Plusieurs de ces femmes se sont relayées pour expliquer que malgré le milieu et un début difficile pour avoir son propre entreprise au Tchad, elles ont surmonté ses difficultés afin d’ouvrir dès nos jours la possibilité de recruter les jeunes dans leur boite.


Le président directeur général de l’UAMI, M. Sahoulba Gontchomé justifie que les lauréats de la 2ème promotion en choisissant ce thème pour apporter leur témoignage aux filles et femmes qui par leur volonté, abnégation et sacrifice se sont lancées à la conquête des activités et professions qui jusqu’à récemment étaient réservées aux hommes. Il s’agit dit-il des activités entrepreneuriales, des professions libérales et des activités artistiques.
M. Sahoulba Gontchomé estime que son institution à une longue tradition de formation en management en général et à l’entreprenariat, née de la mutation de l’ISG en université d’où elle cumule trente-deux ans d’expérience de formation.

Tout en annonçant pour l’année universitaire 2020-2021 que l’UAMI accordera dix bourses d’études d’une valeur de 12 millions en faveur des jeunes filles en milieu défavorisé et elles seront confiées au Conseil National des Femmes du Tchad (CONAF).

D’après Sahoulba Gontchomé tous les étudiants de tous les niveaux vont recevoir en plus de leur formation classique, une formation spécifique à l’entreprenariat cette année universitaire 2020-2021. Il compte par ailleurs, de présenter dans les mois à venir ses diplômes au programme de reconnaissance et d’équivalence du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES) conformément aux recommandations de la tutelle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.