En tournée : Idriss Déby Itno s’engage à concrétiser ses promesses au Mandoul

A Koumra chef-lieu de la province du Mandoul, le Maréchal du Tchad, Idriss Déby Itno a promis lors de la série de rencontres avec les autorités administratives, militaires, traditionnelles et religieuses et les Chefs des unités administratives et délégués des différents ministères, entre autres, la construction d’un centre multimédia, l’intégration des jeunes à la fonction publique, l’octroi des crédits aux jeunes et femmes à travers l’installation prochaine d’une usine pour industrialiser la filière des oléagineux et le paiement dans le meilleur délais de l’argent destiné à parachever les travaux de construction du château d’eau de Koumra.

Il en est de même pour le Palais de justice et du stade dont les chantiers vont redémarrer.


Donnant suite à leurs doléances, le Maréchal du Tchad a annoncé aussi l’augmentation du nombre de goumiers qui passe de 2 à 5 à partir du 1er janvier 2021, le rétablissement des indemnités aux chefs de canton à partir de ce mois de novembre 2021. Chefs de canton, village et ferriques, imams et pasteurs ont un rôle central, reconnaît-il, magnifiant également le combat que mène la femme mandoulaise à qui il a fait part de son admiration.


Le Président de la République, a donné un certain nombre d’orientations pour l’efficacité de l’administration notamment, le laxisme, l’absentéisme des fonctionnaires, la mauvaise gestion des ressources n’ont plus droit de cité dans l’administration. Idriss Déby Itno qui engage tous les chefs des unités administratives et des services publics à se mettre au travail et en faveur de la population sont le vivre-ensemble, l’éducation des enfants, la lutte contre l’exploitation des enfants et leur mariage, la lutte contre les mutilations génitales féminines.


« Vous êtes des soldats au service de la Nation, des soldats républicains », a signifié le Maréchal du Tchad qui annonce par ailleurs, l’envoi dans les prochains jours de 20 véhicules et le renforcement de la zone de défense N° 5 en effectif pour mener à bien ses missions. Ainsi, les brebis galeuses qui déshonorent l’Armée sont mises en garde. « Tout officier qui a mis plus de 3 ans sera muté. Ceux qui se sont transformés en éleveurs sont sommés d’arrêter immédiatement ou à défaut, de déposer la tenue. L’exemplarité et l’appel au devoir s’imposent également aux Chefs traditionnels, coutumiers et religieux » a instruit, Idriss Déby Itno président de la République.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.