Éducation : la rentrée scolaire n’est pas effective à N’Djaména

Lancée officiellement le 1er octobre 2022, la rentrée scolaire 2022-2023, n’est pas effective dans les établissements publics de N’Djaména.

Ce lundi, 3 octobre 2022, N’DjaménaActu a fait un tour dans quelques établissements publics de la capitale, pour un constat.

Il est 8 heures 38 minutes, la plupart des établissements, allant de l’école communale primaire d’Amriguébé dans le 5ème arrondissement, en passant par le lycée de Diguel centre, de l’école primaire de Diguel Est dans le 8ème arrondissement. Les deux grands lycées de la capitale, Félix Eboué et Technique Commercial. La rentrée scolaire n’est pas effective. Les élèves n’ont pas pris le chemin de l’école et les salles de classe sont restées fermées.

Toutefois, quelques établissements d’enseignement privés ont ouvert leurs portes pour accueillir leurs élèves.

Certains établissements publics ne sont pas prêts, car elles se trouvent encore complètement dans les eaux. C’est le cas de l’école communale d’Amriguébé. Cette situation ne permet pas aux responsables d’accéder à leurs bureaux.

La directrice de l’école communale d’Amriguébé centre « B » Mme. Brahim née Saouda Markhani s’est installée en dehors d’établissement sous un arbre pour commencer avec les inscriptions des élèves. C’est la rentrée scolaire, normalement, nous serons déjà en classe, mais malheureusement observe-t-elle, son établissement reste inaccessible. « Vous voyez, l’école est devenue carrément une marre. Nous sommes partis auprès de la commune du 5ème arrondissement. Elle est venue travailler pendant une semaine pour évacuer les eaux, mais elle n’a pas pu finaliser. Nous sommes là sous l’arbre en train d’attendre comme çà », informe, la directrice de l’école communale d’Amriguébé, centre « B ».

Pour les inscriptions et réinscriptions, les deux directions ont inscrit moins de dix élèves aux différents niveaux et elles invitent les parents à venir s’inscrire leurs enfants.

Du côté de lycée Félix Eboué, M Chamsadine Mahamat Dahab, proviseur du lycée Félix Eboué « Littéraire », renseigne que depuis le lancement la rentrée scolaire, il y a seulement quelques élèves qui se sont présentés ce lundi, 3 octobre. « A travers notre conseil des professeurs, nous avons décidé de commencer les cours même si avec un seul élève. C’est pourquoi, j’invite tous les élèves de venir continuer les cours, même s’ils n’ont pas fait leurs inscriptions. Car les inscriptions et réinscriptions ne peuvent pas entraver la rentrée scolaire. Ils doivent continuer les cours tout en faisant leurs inscriptions », a expliqué, le proviseur du lycée Félix Eboué. M Chamsadine Mahamat Dahab.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.