Affaire de viol : l’ONG voix de la femme demande la condamnation des auteurs

La coordinatrice de l’ONG voix de la femme, Amina Tidjani Yaya a condamné avec consternation et amertume le viol collectif sur une mineure de 15 ans.

Elle qualifie cet acte ignoble d’un autre âge qui ne peut être toléré par toute personne éprise de justice, de paix et du respect de la dignité humaine.

A cet égard, l’ONG la voix de la femme demande aux autorités judiciaires d’appliquer la loi dans toute sa plénitude pour une condamnation ferme des auteurs de cet acte crapuleux et criminel d’une gravité extrême pour le vivre ensemble.

Par ailleurs, la coordinatrice de l’ONG voix de la femme, Amina Tidjani Yaya demande aux autorités en charge de la transition sont interpellées pour mettre fin à ces pratiques néfastes, qui peuvent dit-elle impacter négativement les messages de la paix et de la cohabitation pacifique lancés par l’ensemble des tchadiens pour la stabilité du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.