Tchad : Huit académies pour le système éducatif

Le système éducatif tchadien compte désormais huit rectorats d’académies créées en 2014 et chaque académie regroupe entre deux à quatre provinces reparties sur l’ensemble du pays.

En effet, suite au rapport parlementaire sur le problème du système éducatif il à été préconisé entre autres, la décentralisation du dispositif éducatif. Une nouvelle réorganisation à été mise en place par décret en octobre 2019 portant des académies de l’éducation national.


L’académie du nord a pour siège la ville de Faya chef-lieu de la province du Borkou et regroupe les provinces du Borkou, Tibesti, Ennedi-est et Ouest. L’académie de l’Est prend en compte trois provinces à savoir le Sila, le Wadi-Fira et le Ouaddaï avec pour siège la ville d’Abéché. Par contre, l’académie du centre englobe trois provinces le Batha, le Guéra et la province du Salamat et à son siège Mongo. L’académie du nord-ouest regroupe les provinces du Barh-Elgazal, le Kanem et le Lac dont la ville de Mao abrite le siège. Installée dans la capitale, l’académie de l’ouest renferme trois provinces (Hadjer-Lamis, Chari-Baguirmi et la ville de N’Djaména). Le sud du pays est subdivisé en trois académies à savoir l’académie du sud-ouest à pour siége la ville de Bongo et regroupe trois provinces les deux Mayo Kebbi Est et Ouest la province du Tandjilé, l’académie du Sud compte deux provinces les deux logones Occidental et Oriental, la ville de Moundou est choisie comme siège. Ainsi, l’académie du Sud-est à pour siège la ville de Sarh et regroupe deux provinces le Mandoul et le Moyen Chari.

L’académie de l’Est


Ce choix d’organisation permet de maintenir un cadre cohérent adapté à la gestion du système éducatif tchadien.
Le rectorat d’académie constitue l’échelon de mise en cohérence des politiques éducatives, culturelles et sportives provinciales sur la répartition et de gestion locale du persinnel enseignant. Le contrôle qualité des enseignants et des enseignements, la définition des lignes de conduite des établissements, la création des filières, les programmes d’enseignement et la synergie entre les différents ordres d’enseignement. L’évaluation systématique des responsables des établissements de tous les acteurs et du système.
Les académies sont placées sous la tutelle conjointe des six départements en charge du système éducatif (Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, de l’éducation national, de la femme et de la protection de la petite enfance, de la formation professionnelle des métiers, de la jeunesse et des sports et celui du développement Touristiques, de la culture et de l’artisanat).

Chaque académie aussurea la gestion administrative et pédagogique des structures et services de base d’éducation, de formation professionnelle, de la culture, des sports, arts et loisirs de son ressort territorial. Il s’gait des universités, instituts nationaux d’enseignement supérieur, écoles normales supérieures et des instituteurs, collèges et lycées. Les centres de formation Technique et professionnelle, écoles maternelles, préscolaires primaires, les centres d’alphabétisation et d’éducation de base non formelle. Les centres de lecture et d’animation culturelle, centres d’arts, maisons de jeunes et de la culture, structures déconcentréess de l’Office National d’Appui à la jeunesse et aux sports, les musées et les sites touristiques à caractère éducatif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.