#Tchad : 120 véhicules remis à la police nationale

Le ministre de la Sécurité et de l’Immigration, M. Souleymane Abakar Adoum a remis officiellement ce lundi, 15 mars 2021 au commissariat central de N’Djaména 120 véhicules de marque Toyota Pick-up tout-terrain destinés aux différents services de la police nationale sur fond propre de l’Etat.


Le renforcement du parc automobile de la police nationale, selon le directeur général de la police nationale, M. Ousmane Bassy Lougma, a pour objectif de garantir la sécurité des populations et de leurs biens, de relever les défis sécuritaires, notamment la sécurisation du processus électoral, le terrorisme, le grand banditisme, les trafics de tout genre, le crime transnational organisé, la cybercriminalité et les conflits agriculteurs-éleveurs restent encore un défi à relever. « Nous nous mettons dès à présent au travail, comme l’a demandé le Maréchal du Tchad d’alléger les dispositifs dans les ronds-points et carrefours de N’Djaména et de renforcer les patrouilles à l’intérieur des quartiers », promet-t-il. Et, s’engage que ces véhicules soient utilisés à bon escient par les différents services de la police nationale.


M. Ousmane Bassy Lougma demande la réactivation de la commission administrative paritaire pour résorber les retards liés à l’avancement en échelon et en grade des fonctionnaires du corps de la police nationale ainsi que l’octroi aux méritants des récompenses à titre exceptionnel. Le directeur général de la police nationale exhorte les autorités traditionnelles et la population à une franche collaboration afin que cette mission soit une réussite.


Le ministre de la Sécurité et de l’Immigration, M. Souleymane Abakar Adoum explique que cette importante dotation de véhicules à la police nationale est une concrétisation des promesses faites par le Maréchal du Tchad lors de ses visites de travail dans les 23 provinces du Tchad.

Il poursuit que ces moyens vont permettre de consolider la sécurité, la paix chèrement acquise et de restaurer de l’autorité de l’Etat. Il appelle les services de la police nationale à relever les défis notamment, les fauteurs de trouble, les casseurs etc qui font obstacles au développement harmonieux du pays. « L’heure doit être au travail et le travail bien fait puisque vous avez les moyens de mobilités et de contre-mobilité pour les fauteurs de troubles, les hors la loi nécessaire mis à votre disposition », instruit-t-il.


M. Souleymane Abakar Adoum rassure que toutes les doléances trouvent de solutions adéquates dans un bref délai et le renforcement des capacités opérationnelles de la police nationale se poursuivra à travers la dotation des matériels de maintien de l’ordre et la construction de nouveaux bâtiments abritant des commissariats de sécurité publique avec l’appui de partenaires.

Il estime que tous ces efforts permettront à la police nationale de s’adapter aux besoins légitimes de la population dans un contexte mondial caractérisé par des nouvelles formes de criminalités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.