Santé : Remise de diplômes aux 38 médecins généralistes

Trente-huit médecins généralistes de la 22ème promotion de la Faculté des Sciences et la Santé Humaine de l’université de N’Djaména ont reçu ce jeudi 11 mars 2021 leurs diplômes de doctorat d’Etat en médecine au campus de Gardolé dans la commune du 3ème arrondissement de la capitale.


Sur les 38 lauréats, 23 d’entre eux ont obtenu la mention très honorable avec félicitations du jury, 13 autres la mention très honorable et 2 avec la mention honorable.


La cérémonie a vu la présence du secrétaire d’Etat à la Santé Publique, Docteur Djiddi Ali Sougoudi, du directeur de l’Enseignement Supérieure privée, des enseignants chercheurs, des parents et plusieurs autres invités venus pour la circonstance.

Dans leur recommandations, les lauréats réclament le paiement de 30 mois d’arrières de leurs bourses auprès du Centre National des Œuvres Universitaires et au gouvernement d’équiper le plateau technique de la faculté pour permettre aux étudiants de bien suivre les phases pratiques.


Le doyen de la Faculté des Sciences et la Santé Humaine, Professeur Foumsou Lhagadang rappelle que, sa faculté créée depuis 1990, a pour objectif de faire face à la pénurie des médecins dont souffre le pays. Il annonce que sa faculté a formé plus 758 médecins généralistes qui sont mis à la disposition du pays.


Le doyen a affirmé que la faculté des sciences de la santé humaine dispose actuellement 8 professeurs de rang magistral et 12 maitres assistants.


Selon le doyen, sa la faculté, a commencé à amorcer un nouveau virage par le rehaussement de ses prestations en matière de formations des médecins spécialistes en gynécologie obstétrique, pédiatrie et chirurgie générale. Ainsi, que la création des autres diplômes d’études spécialisées à savoir l’Anesthésie, la Réanimation et de l’Urologie.

Professeur Foumsou Lhagadang se félicite par ailleurs, de la signature du décret de la bi-appartenance des enseignants de la Faculté des Sciences et la Santé Humaine entre les deux ministères de la santé et de l’enseignement supérieur dont l’application est en cours.

Le directeur technique Ousmane Mahamat Adam représentant le ministre de l’enseignement supérieur demande aux lauréats d’être des médecins animés principalement par le sens du devoir et du travail bien fait. « Sauver une vie n’a pas de contrepartie financière ou matérielle, l’amour de votre travail, votre satisfaction morale ainsi que l’intérêt général doivent être les valeurs cardinales qui motivent votre activité quotidienne », souligne-t-il.


Le secrétaire d’Etat à la Santé Publique, Docteur Djiddi Ali Sougoudi rassure que les soutenances des étudiants en médecine seront dorénavant régulières. « Près de 60% des médecins tchadiens sont issus de la faculté de médecine de N’Djaména sur un total de 1300 médecins que compte le Tchad. Le soleil du savoir de l’art médical se lève également au Tchad et tendance n’est plus aller chercher le savoir médical dans d’autres cieux »se félicite-t-il.

Tout en annonçant que l’intégration de cette promotion sera immédiate.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.