Lutte contre le paludisme : Une campagne entamée dans la ville de N’Djaména

La campagne de sensibilisation de proximité initiée par le Programme National de Lutte Contre le Paludisme (PNLP) dans les dix communes d’arrondissement de la ville de N’Djaména a démarré ce dimanche 6 décembre 2020, par le déploiement de 150 relais communautaires qui vont sillonner les différents carrés et quartiers afin de transmettre les messages à leurs communautés ou leurs entourages.


Par les messages, les relais communautaires devraient encourager les femmes enceintes à la fréquentation de structures sanitaires, de rendre salubre les maisons et d’éviter le dépôt sauvage des eaux usées et des ordures sources de multiplications des moustiques.


Habillés en t-shirt et casquette blanc, les relais déployés dans les différentes communes, en plus de leur message sur le paludisme, doivent recenser les doléances de la population sur la non fréquentation des centres de santés et autres.


Il est 11 heures 30 minutes, sous une chaleur accablante, un groupe de cinq jeunes arpentent une ruelle étroite dans un quartier de Walia dans la commune du 9ème arrondissement. Après chaque passage, un insigne de passage des agents du PLNP en gros caractère est mentionné sur chaque porte visitée.
De leur porte à porte, les relais communautaires constatent que, les gens se plaignent de la non-gratuité des soins, surtout en ce qui concerne le paludisme qui n’est pas effective et la non disponibilité des moustiquaires dans les centres de santé.

L’un des agents demande au PNLP le renforcement dans leur effectif dans leur commune du 9ème arrondissement alors qu’ils sont au nombre de 15 agents pour parcourir l’une des grandes communes de la ville de N’Djaména.


La même activité se fait dans la plupart des arrondissements de N’Djaména par les relais communautaires appuyés par des superviseurs et des coordinateurs chargés de suivi de ces agents.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.