Fait-divers : La ministre de la Femme condamne l’assassinat d’une jeune fille

La minisre de la Femme et de la Protection de la petite enfance Amina Priscille Longoh condamne avec la dernière énergie à travers une publication sur sa page Facebook « l’acte odieux et barbare sur la jeune Aida Isabelle, élève en classe de seconde scientifique âgée de 17 ans, tuée par l’un de ses prétendants.

C’était dans la soirée du lundi 02 novembre que la jeune fille reçoit la visite de Youm Dinou. Elle promet que cet acte ne restera pas impuni et inacceptable, cette pratique n’est pas la nôtre, elle n’est pas tchadienne, mais quelle horreur, décrit la ministre.

A cet effet, selon Tchadinfos après plusieurs heures d’échanges, le présumé meurtrier sort de la chambre de Aida. Un instant après son départ, la fille est retrouvée morte dans sa chambre. Il l’aurait certainement étranglée, confie un proche de la victime. “Ce prétendant serait vexé face au refus de ses avances par notre fille“, ajoute-t-il. Pour l’entourage de la fille, Aida a déjà un homme avec qui, ils se comprennent bien. Le monsieur est mis aux arrêts pour besoin d’enquête. La fille sera inhumée dans quelques jours.

 » Mes frères, mais que se passe t-il? L’homme tchadien a toujours été protecteur, aimant, attentionné, généreux. Une femme n’est pas un objet sexuel, ça suffit ! Elle a aussi le droit de dire Non » écrit Amina Priscille Longoh. Elle poursuit que « Nous ne souhaitons pas des pareils actes soient pour que justice soit faite, mais nous souhaitons que les consciences de nos hommes soient interpellées et qu’ils arrêtent de ternir l’image que les femmes tchadiennes ont de leurs hommes. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.