Événements du 20 octobre : les blessés de Moundou soignés à N’Djaména

Les blessés des manifestations du 20 octobre derniers à Moundou chef-lieu de la province du Logone occidental sont évacués sur N’Djaména est pris en charge à l’hôpital de la Renaissance.

À cet effet, le ministre de la Santé publique et de la prévention, docteur Abdelmadjid Abderahim s’est rendu dans la matinée de ce mardi 8 novembre 2022, dans cette structure sanitaire pour s’enquérir de l’état de la santé de ces jeunes dont l’un d’eux est amputé au niveau de bras.

L’équipe médicale précise que ces patients se remettent et leur état de santé évolue positivement.

Le chef de département de la santé publique a encouragé l’équipe de l’hôpital de la Renaissance à poursuivre ses œuvres salvatrices au profit des populations et les plus hautes autorités dit-il ont toujours mis les moyens nécessaires pour le bien-être sanitaire des populations.

Selon le bilan rendu public par le gouvernement, les manifestations du 20 octobre 2022 qui se sont déroulées dans quelques provinces et à N’Djaména ont fait plus d’une cinquantaine des morts, dont les membres des forces de l’ordre et de sécurité, et plusieurs blessés.
Les organisations des défenses des droits humains dénoncent par ailleurs, l’arrestation des centaines de jeunes et déportés par la suite à la prison de haute sécurité de Koro-Toro et d’autres sont portés disparus. Une délégation conduite par le procureur de la République prés du Tribunal de Grande Instance de N’Djaména est surplaces depuis quelques jours afin de statuer sur les sorts de ces jeunes.

De son côté, le gouvernement accepte le principe d’une enquête internationale sur les événements du 20 octobre qui regroupera les experts de la CEEAC, de l’UA et de l’ONU, a annoncé sur sa page Facebook le Ministre de la Communication, Porte-parole du Gouvernement, M. Aziz Mahamat Saleh.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.